samedi 9 juillet 2016

Postal outrage towards Queen Catherine de' Medici in France !

Outrage postal envers la reine Catherine de Médicis en France !

Je suis frustré et énervé contre la poste française qui a, une fois de plus, massacré ce splendide pli Premier Jour concernant un des 2 timbres du 5ème bloc-feuillet de la série intitulée "Les grandes heures de l'histoire de France" débutée en 2012.
Après Charlemagne l'an passé, ce nouveau bloc-feuillet (tirage : 500000), à nouveau créé et gravé par Louis Boursier, est consacré à la période de la Renaissance avec 2 timbres évoquant la rencontre du "Camp du Drap d'Or" en 1520 (entre le roi de France François Ier et Henri VIII d'Angleterre) et la reine Catherine de Médicis (1519-1589).
C'est ce dernier timbre (1,40€) qui figure sur ce pli Premier Jour (avec TAD de Paris du 3 juin 2016), dénaturé avec cette vilaine double oblitération mécanique appliquée le 6 juin 2016 par la plate-forme industrielle du courrier (PIC n° 25635A) de Gonesse Paris Nord ! Merci beaucoup Joël !
I'm so frustrated and angry against the French Post which, once again, messed this beautiful first day cover regarding one of the two stamps of the 5th souvenir sheet of the series entitled "The great moments in the history of France", started in 2012.
After Charlemagne last year, this new souvenir sheet (print run : 500,000), once again designed and engraved by Louis Boursier, is devoted to the Renaissance period with two stamps evoking the meeting of the "Field of the Cloth of Gold" in 1520 (between King Francis I of France and Henry VIII of England) and Queen Catherine de' Medici (1519-1589).
This last stamp (€ 1.40) was used on this first day cover (with postmark from Paris dated June 3, 2016), denatured with this double ugly mechanical cancellation applied on June 6, 2016 by the industrial mail platform (PIC No. 25635A) of Gonesse Paris Nord ! Thank you very much Joël !


A noter que la prévente de ce bloc-feuillet avait également lieu à Ardres (62) avec un TAD différent également conçu par Louis Boursier.
Le timbre ci-dessus est inspiré d'un portrait de la reine Catherine de Médicis, attribué au peintre François Clouet (vers 1555), faisant partie des collections du Victoria and Albert Museum à Londres.
La date "10 juin 1549" sur ce timbre fait référence à la date de son couronnement dans la basilique de Saint-Denis, avec son époux, Henri II, roi de France entre 1547 et 1559.
Figure controversée en partie due à son rôle supposé dans le massacre de la Saint-Barthélémy (visant les protestants en 1572), cette personnalité est toutefois considérée comme une des plus grandes reines de France de l'histoire, à travers en particulier son rôle de mécène des arts et de la culture.
L'arrière-plan de ce timbre est d'ailleurs intéressant car il représente des vestiges de palais construits à Paris par Catherine de Médicis, aujourd'hui disparus : le pavillon central de l'ancien palais des Tuileries et la colonne Médicis, unique vestige encore visible aujourd'hui (accolée à la Bourse de commerce) de l'ancien hôtel de Soissons.
To note that the preview sale of this souvenir sheet also took place in Ardres (Pas-de-Calais) with a different FDC cancellation, also designed by Louis Boursier.
The stamp above is inspired by a portrait of Queen Catherine de' Medici, attributed to painter François Clouet (c. 1555), being part of the collections of the Victoria and Albert Museum in London.
The date "June 10, 1549" on that stamp refers to the date of her coronation in the Basilica of Saint-Denis, with her husband, Henry II, King of France between 1547 and 1559.
Controversial figure in part due to her alleged role in the St. Bartholomew's Day massacre (directed against the Huguenots in 1572), she is however considered as one of the greatest Queens of France's history, particularly through her role of patron of the arts and culture.
The background of that stamp is interesting because it features remains of palaces built in Paris by Catherine de' Medici, destroyed today : the central pavilion of the former Tuileries Palace and the Medici column, unique vestige still visible today (located in front of the "Bourse de commerce") of the former Hôtel de Soissons.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...