jeudi 23 mai 2024

"Ancient Desert Ksour" stamp set on FDC from Algeria

Série "Anciens ksour du désert" sur FDC d'Algérie

Le 28 avril 2024 (vente générale), la poste algérienne a mis en circulation une intéressante série (4 timbres) consacrée à différents ksour situés dans les régions désertiques du sud du pays.
Un grand merci Zine pour l'envoi de ce FDC (daté du 25 avril 2024) incluant ces 4 timbres (25 dinars chacun) !
Un ksar (ksour au pluriel) est un village fortifié d'architecture berbère que l'on trouve en Afrique du Nord (Tunisie, Maroc, Algérie, Mauritanie), souvent situé dans un emplacement spectaculaire, soit perché sur un promontoire escarpé accroché à une paroi rocheuse soit dressé au-dessus d'une oasis.
Certains de ces ksour sont classés par l'UNESCO au patrimoine mondial de l'humanité : ksar d'Aït-Ben-Haddou (Maroc), anciens ksour de Ouadane, Chinguetti, Tichitt et Oualata (Mauritanie), 5 ksour de la vallée du M'Zab (Algérie).
Parmi les 4 ksour à l'honneur sur cette série, le ksar de Metlili (wilaya de Ghardaïa) est situé non loin de cette vallée du M'Zab. Ce ksar de Metlili, classé patrimoine national depuis 1982, est bâti sur un monticule rocheux au bord de l'oued Metlili. Il abrite une mosquée dont le minaret est de couleur turquoise et vert. Malgré sa proximité avec le M'Zab, Metlili n'est pas mozabite, considéré comme la capitale spirituelle et religieuse des Châamba (une confédération de clans arabes). 
On April 28, 2024 (general sale), the Algerian Post put into circulation an interesting series (4 stamps) dedicated to different ksour located in the desert regions of the south of the country.
Many thanks Zine for sending this FDC (dated April 25, 2024) including these 4 stamps (25 dinars each)!
A ksar (plural ksour) is a fortified village of Berber architecture found in North Africa (Tunisia, Morocco, Algeria, Mauritania), often located in a spectacular location, either perched on a steep promontory clinging to a rock wall or erected above an oasis.
Some of these ksour are classified by UNESCO as world heritage sites: ksar of Aït-Ben-Haddou (Morocco), ancient ksour of Ouadane, Chinguetti, Tichitt and Oualata (Mauritania), 5 ksour of the M'Zab Valley (Algeria).
Among the 4 ksour in the spotlight in this series, the ksar of Metlili (wilaya of Ghardaïa) is located not far from this M'Zab Valley. This ksar of Metlili, classified as national heritage since 1982, is built on a rocky mound on the edge of the Metlili wadi. It houses a mosque whose minaret is turquoise and green. Despite its proximity to M'Zab, Metlili is not Mozabite, considered the spiritual and religious capital of the Châamba (a confederation of Arab clans).

Le ksar ou palais de Kourdane est situé près d'Aïn Madhi (wilaya de Laghouat). Ancien palais des Tijani, il se présente comme une grande demeure hexagonale décorée de céramiques, entourée de jardins à la française et d'un vaste verger. Il est à présent à l'abandon. Ce palais (milieu du 19ème siècle) est considéré comme le deuxième monument le plus important du tijanisme (une doctrine soufie) après le vieux palais Aïn Madhi.
Les 2 derniers ksour illustrés sur cette série sont situés dans la wilaya de Djanet, dans l'extrême sud-est du pays. Le ksar d'Al-Mizane ou Taghourfit est considéré comme l'un des plus anciens palais de la ville de Djanet à Tassili n'Ajjer, datant des 9ème et 10ème siècles. Ce palais donne sur une oasis de palmiers à l'ouest et est divisé en quatre sections avec trois portes principales ouvertes et fermées pour protéger les habitants.
Le ksar d'Azlouaz est un ancien palais dont le nom signifie "temps de l'authentique" dans la conception targui. Situé dans la ville de Djanet, il se distingue par sa simplicité architecturale, semblant être un tissu urbain clos, avec des habitations contiguës formant un mur entourant le palais. C'est un lieu sacré pour les habitants de la région en raison de son lien étroit avec les rituels de la Sebeïba, l'une des traditions les plus importantes depuis l'antiquité, inscrit en 2014 par l'UNESCO sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
The ksar or palace of Kourdane is located near Aïn Madhi (wilaya of Laghouat). Former palace of the Tijani, it appears as a large hexagonal residence decorated with ceramics, surrounded by French gardens and a vast orchard. It is now abandoned. This palace (mid-19th century) is considered the second most important monument of Tijanism (a Sufi doctrine) after the old Aïn Madhi palace.
The last two ksour illustrated in this series are located in the wilaya of Djanet, in the extreme southeast of the country. The ksar of Al-Mizane or Taghourfit is considered one of the oldest palaces in the town of Djanet in Tassili n'Ajjer, dating from the 9th and 10th centuries. This palace overlooks a palm oasis to the west and is divided into four sections with three main gates opened and closed to protect the inhabitants.
The ksar of Azlouaz is an ancient palace whose name means "time of authenticity" in Targui. Located in the town of Djanet, it is distinguished by its architectural simplicity, appearing to be a closed urban fabric, with adjoining dwellings forming a wall surrounding the palace. It is a sacred place for the inhabitants of the region because of its close connection with the rituals of Sebeïba, one of the most important traditions since antiquity, inscribed in 2014 by UNESCO on the Representative List of intangible cultural heritage of humanity. 

mercredi 22 mai 2024

"UEFA EURO 2024 in Germany" stamp on FDC from Monaco

Timbre "UEFA EURO 2024 de football en Allemagne" sur FDC de Monaco

La Principauté de Monaco a mis en circulation le 16 avril 2024 un timbre (1,96€, tirage : 40000, conception : Alain Borgheresi), imprimé en feuillet de 10 timbres, consacré au Championnat d'Europe de football ou UEFA EURO 2024, organisé du 14 juin au 14 juillet 2024 en Allemagne.
Ce sera la troisième fois que des matches du Championnat d'Europe de football se dérouleront sur le territoire allemand et la deuxième fois dans l'Allemagne réunifiée.
A noter que ce timbre ne représente pas le logo officiel de cette compétition mais un joueur effectuant une bicyclette (ou retourné acrobatique) avec le stade olympique de Berlin dans le fond, l'un des 10 stades où auront lieu des matchs, en particulier la finale. Le drapeau allemand figure enfin dans la partie inférieure. 
The Principality of Monaco put into circulation on April 16, 2024 a stamp (€1.96, print run: 40,000, design: Alain Borgheresi), printed in a sheetlet of 10 stamps, dedicated to the European Football Championship or UEFA EURO 2024, organized from June 14 to July 14, 2024 in Germany.
This will be the third time that European Football Championship matches will take place on German territory and the second time in reunified Germany.
To note that this stamp does not feature the official logo of this competition but a player performing a bicycle kick with the Berlin Olympic Stadium in the background, one of the 10 stadiums where matches will take place, in particular the final. Finally, the German flag appears in the lower part.

Ce timbre figure sur le FDC officiel ci-dessus, avec un TAD inspiré du visuel du timbre.
La Deutsche Post émettra un timbre consacré à cet EURO le 6 juin 2024, + d'autres pays ?
Parmi les 24 pays qualifiés pour cet EURO 2024 (17ème édition depuis 1960), l'Allemagne et l'Espagne (3 fois champions d'Europe), la France et l'Italie (2 fois champions d'Europe), le Portugal, la Belgique, l'Angleterre ou les Pays-Bas figurent parmi les favoris.
La Serbie et la Géorgie vont participer pour la première fois depuis qu'ils sont des pays indépendants.
A noter que l'équipe nationale de football de Monaco (à ne pas confondre avec le club de l'AS Monaco qui évolue en championnat de France de football) n'est ni membre de la FIFA ni de l'UEFA et n'a donc jamais disputé de phases éliminatoires pour se qualifier à un Championnat d'Europe de football.
Monaco a joué son 1er match international en 2001 contre le Tibet et son plus récent match en 2017 à Rome contre le Vatican (0-0) !
This stamp is present on the official FDC above, with a postmark inspired by the design of the stamp. 
The Deutsche Post will issue a stamp dedicated to this EURO on June 6, 2024, + other countries?
Among the 24 countries qualified for this EURO 2024 (17th edition since 1960), Germany and Spain (3 times European champions), France and Italy (2 times European champions), Portugal, Belgium, England and the Netherlands are among the favorites.
Serbia and Georgia will participate for the first time since they became independent countries.
To note that the national football team of Monaco (not to be confused with the club "AS Monaco" playing in the French football championship) is not a member of FIFA or UEFA and has thus never played to qualify for a UEFA EURO.
Monaco played its first international match in 2001 against Tibet and its most recent match took place in 2017 in Rome against Vatican (0-0)!  

mardi 21 mai 2024

EUROPA 2024 (Underwater Fauna and Flora) stamp on cover from Slovakia

Timbre EUROPA 2024 (Faune et flore subaquatiques) sur lettre de Slovaquie

Le 24 avril 2024, la poste slovaque a mis en circulation un timbre EUROPA unique (2,10€, tirage : 160000) illustrant le thème choisi cette année par PostEurop, la faune et flore subaquatiques et en particulier la faune et la flore des lacs de la chaîne de montagne des Tatras, marquant la frontière entre la Pologne et la Slovaquie.
Ce timbre, conçu par Peter Nosáľ (à partir d'une photographie de Miroslav Pomajdík), a été utilisé sur la lettre ci-dessous, envoyée le 5 mai 2024 depuis la petite ville de Rožňavské Bystré (centre-est du pays). Merci beaucoup Miloš !
Comme de coutume, ce timbre EUROPA a été imprimé en version gommée (en feuillet de 8 timbres) et en version autocollante (en carnet de 6 timbres, tirage : 5000 carnets). 
On April 24, 2024, the Slovak Post put into circulation a unique EUROPA stamp (€2.10, print run: 160,000) illustrating the theme chosen this year by PostEurop, underwater fauna and flora and in particular the fauna and flora of the lakes of the Tatra mountains, marking the border between Poland and Slovakia.
This stamp, designed by Peter Nosáľ (based on a photograph by Miroslav Pomajdík), was used on the cover below, sent on May 5, 2024 from the small town of Rožňavské Bystré (east-central part of the country). Thank you very much Miloš!
As usual, this EUROPA stamp was printed in a gummed version (in a sheetlet of 8 stamps) and in a self-adhesive version (in a booklet of 6 stamps, print run: 5,000 booklets).

Les organismes qui habitent les lacs des Tatras doivent s'adapter aux conditions extrêmes, généralement caractérisées par des températures très basses, une courte période de croissance sans glace et un manque de nutriments.
On y trouve une faune particulièrement riche de petits invertébrés aquatiques comme les bivalves, les crustacés ou les coléoptères. Après la fonte des glaces de surface, les lacs sont fréquentés par les amphibiens et des insectes. L'animal le plus rare découvert est probablement la relique glaciaire, la crevette féerique de l'Arctique (Branchinecta paludosa), qui ne vit que dans un seul lac des Tatras, dans toute l'Europe centrale. 
L'introduction de poissons dans les lacs glaciaires des Tatras occidentales remonte au 19ème siècle, lorsque la truite arc-en-ciel et le chabot de Sibérie (Cottus poecilopus) ont été introduits. Les écologistes attirent l'attention sur l'impact négatif de cette action humaine sur l'écosystème fragile des Hautes Tatras, ce que reflète également la poste slovaque à travers ce timbre EUROPA.
Une étude a en particulier recenser environ 100 spécimens de chabots de Sibérie dans la rivière Javorinka, dans le nord-est des Hautes Tatras.
Organisms that inhabit Tatra lakes must adapt to extreme conditions, usually characterized by very low temperatures, a short ice-free growth period and a lack of nutrients.
There is a particularly rich fauna of small aquatic invertebrates such as bivalves, crustaceans and beetles. After the surface ice melts, the lakes are frequented by amphibians and insects. Probably the rarest animal discovered is the glacial relict, the Arctic fairy shrimp (Branchinecta paludosa), which lives in only one lake in the Tatra Mountains in all of Central Europe.
The introduction of fish into the glacial lakes of the Western Tatras dates back to the 19th century, when rainbow trout and alpine bullhead (Cottus poecilopus) were introduced. Environmentalists draw attention to the negative impact of this human action on the fragile ecosystem of the High Tatras, which is also reflected by the Slovak Post through this EUROPA stamp.
In particular, one study identified around 100 specimens of alpine bullheads in the Javorinka River, in the northeast of the High Tatras. 

lundi 20 mai 2024

“EFIRO 2024 World Stamp Exhibition” stamp set on FDCs from Romania

Série "Expo philatélique mondiale EFIRO 2024" sur FDCs de Roumanie

A l'occasion de l'Exposition philatélique mondiale spécialisée ("Expoziția Filatelică Mondială Specializată") "EFIRO 2024", organisée du 16 au 19 avril 2024 dans la Bibliothèque nationale de Bucarest, Romfilatelia a mis en circulation plusieurs timbres ainsi que des oblitérations spéciales.
Un grand merci à Mihnea, Dorin et Alqi pour l'envoi de ces 3 lettres spéciales depuis cette exposition EFIRO 2024, le 16 et 18 avril 2024 !
Romfilatelia a en particulier émis, le 16 avril 2024, une série composée de 3 timbres + 1 bloc-feuillet (conception : Ion Chirescu), 2 de ces timbres figurant sur les 3 lettres ci-dessous.
Les 3 timbres (tirage total : 36180) ont été imprimés chacun en feuille de 28 timbres (incluant des paires tête-bêche) et en feuillet de 8 timbres + 1 vignette centrale.
Les timbres utilisés sur ces 3 enveloppes, avec le logo "EFIRO" dans les marges, ont été extraites des feuilles de 28 timbres.
On the occasion of the Specialized World Stamp Exhibition ("Expoziția Filatelică Mondială Specializată") "EFIRO 2024", organized from April 16 to 19, 2024 in the National Library of Bucharest, Romfilatelia put into circulation several stamps as well as special cancellations.
A big thank you to Mihnea, Dorin and Alqi for sending these 3 special covers from this EFIRO 2024 exhibition, on April 16 and 18, 2024!
Romfilatelia in particular issued, on April 16, 2024, a series composed of 3 stamps + 1 souvenir sheet (design: Ion Chirescu), two of these stamps appearing on the 3 covers below.
The three stamps (total print run: 36,180) were each printed in sheets of 28 stamps (including tête-bêche pairs) and in sheetlets of 8 stamps + 1 central label.
The stamps used on these 3 envelopes, with the "EFIRO" logo in the margins, were all extracted from the sheets of 28 stamps.

Le timbre à 4 L est consacré au 150ème anniversaire de la création de l'Union Postale Universelle (UPU), dont la Roumanie est l'un des pays fondateurs (avec la signature de George Lahovari à l'époque) le 9 octobre 1874.
Le timbre représente le monument de l'UPU ("Weltpostdenkmal") représentant 5 messagères (symbolisant les 5 continents) se passant des lettres autour d'un globe terrestre, inauguré le 4 octobre 1909 à Berne. Un timbre roumain émis à l'occasion du 75ème anniversaire de l'UPU en 1949 est également reproduit sur ce timbre.
L'autre timbre (6 L) est dédié au 150ème anniversaire de l'impression des premiers timbres fiscaux à l'usine de timbres de Bucarest en 1874. Le timbre reproduit les images de ces trois timbres fiscaux ainsi qu'une presse à imprimer manuelle, utilisée à cette époque. 
Les 2 timbres ont été oblitérés avec un TAD reproduisant le logo "EFIRO 2024", celui en haut à gauche (de forme pentagonale) étant également consacré au 150ème anniversaire de l'UPU.
Le 3ème TAD ci-dessus est consacré au 165ème anniversaire de l'union des Principautés de Roumanie. Principautés unies de Moldavie et de Valachie fut le nom officiel de la Roumanie après l'union de ces deux Principautés en 1859, sous le règne du prince Alexandre Jean Cuza, l'une des figures majeures de la renaissance culturelle roumaine. 
The 4 L stamp is dedicated to the 150th anniversary of the creation of the Universal Postal Union (UPU), of which Romania is one of the founding countries (with the signature of George Lahovari at the time) on October 9, 1874.
The stamp represents the UPU monument ("Weltpostdenkmal") representing 5 messengers (symbolizing the 5 continents) passing letters around a terrestrial globe, inaugurated on October 4, 1909 in Bern. A Romanian stamp issued on the occasion of the 75th anniversary of the UPU in 1949 is also reproduced on this stamp.
The other stamp (6 L) is dedicated to the 150th anniversary of the printing of the first revenue stamps at the Bucharest stamp factory in 1874. The stamp reproduces the images of these three revenue stamps as well as a manual printing press, used at that time.
The two stamps were canceled with a postmark reproducing the "EFIRO 2024" logo, the one at the top left (pentagonal in shape) also being dedicated to the 150th anniversary of the UPU.
The 3rd postmark above is dedicated to the 165th anniversary of the Union of the Principalities of Romania. United Principalities of Moldavia and Wallachia was the official name of Romania after the union of these two Principalities in 1859, under the reign of Prince Alexandru Ioan Cuza, one of the major figures of the Romanian cultural renaissance.

Les 2 mêmes timbres ont été utilisés sur la lettre ci-dessus, incluant un autre TAD illustré du 18 avril 2024, consacré à la commission de philatélie fiscale de la fédération philatélique roumaine.
A noter cette mention erronée en roumain sur ce TAD : "Filaltelie" au lieu de "Filatelie"... 
Dommage que des oblitérations manuelles "Bucarest Transit" aient été appliquées sur cette enveloppe le 19 avril 2024...
Alqi a utilisé un 3ème timbre (3 L) faisant partie d'une série courante (10 timbres) émise le 3 janvier 2023, consacrée à des plantes médicinales, l'Arnica des montagnes (Arnica montana) ici.
The same two stamps were used on the cover above, including another illustrated postmark from April 18, 2024, dedicated to the Fiscal Philately Commission of the Romanian Philatelic Federation.
To note this erroneous mention in Romanian on this postmark: "Filaltelie" instead of "Filatelie"...
It's a shame that this "Bucharest Transit" hand cancellations were applied to this envelope on April 19, 2024...
Alqi used a 3rd stamp (3 L) part of a definitive series (10 stamps) issued on January 3, 2023, dedicated to medicinal plants, Mountain Arnica (Arnica montana) here.

A noter enfin sur cette 3ème lettre l'application du TAD "EFIRO 2024" avec une encre de couleur bleue. 
Finally, to note on this 3rd cover the application of the "EFIRO 2024" postmark with a blue ink.

"100 years of diplomatic relations" joint s/s with Luxembourg, on cover from Hungary

Bloc-feuillet "100 ans de relations diplomatiques", commun avec le Luxembourg, sur lettre de Hongrie

Le 12 mars 2024, les administrations postales de Hongrie et du Luxembourg ont mis en circulation un bloc-feuillet commun composé de 2 timbres, à l'occasion du 100ème anniversaire de l'établissement de relations diplomatiques entre les 2 pays.
Ce bloc-feuillet reproduit deux tableaux du peintre académique hongrois Mihály Munkácsy (1844-1900), l'un représentant la Hongrie, "Dusty Country Road II" (après 1874, Magyar Nemzeti Galéria, Budapest), et l'autre le Luxembourg, "Grazing cattle herd at red sunset" (1882), en reconnaissance du fait que l'artiste de renommée mondiale est l'un des les liens culturels les plus étroits entre les deux pays.
L'épouse de Munkácsy était Cécile Papier, originaire du Luxembourg, avec qui il vivait près de la frontière belge au Château de Colpach au Luxembourg. De nombreuses œuvres de ce peintre hongrois, à juste titre et très apprécié, y ont été peintes.
La version hongroise de ce bloc-feuillet (2 x 1055 HUF, conception : Attila André Elekes, tirage : 40000) a été utilisée sur la lettre illustrée ci-dessous envoyée en recommandé le 25 avril 2024 depuis le village de Gencsapáti (ouest du pays, près de la frontière autrichienne). Merci beaucoup Janos ! 
On March 12, 2024, the postal administrations of Hungary and Luxembourg put into circulation a joint souvenir sheet composed of two stamps, on the occasion of the 100th anniversary of the establishment of diplomatic relations between the 2 countries.
This souvenir sheet reproduces two paintings by Hungarian academic painter Mihály Munkácsy (1844-1900), one representing Hungary, "Dusty Country Road II" (after 1874, Magyar Nemzeti Galéria, Budapest), and the other one Luxembourg, " Grazing cattle herd at red sunset" (1882), in recognition of the fact that the world-famous artist is one of the closest cultural ties between the two countries.
Munkácsy's wife was Cécile Papier, a Luxembourgian socialite, with whom he lived near the Belgian border at Château de Colpach in Luxembourg. Many works by this rightly and highly regarded Hungarian painter were painted there.
The Hungarian version of this souvenir sheet (2 x 1055 HUF, design: Attila André Elekes, print run: 40,000) was used on the illustrated cover below sent by registered mail on April 25, 2024 from the village of Gencsapáti (west of the country, near the Austrian border). Thank you very much Janos!

La diplomatie hongroise indépendante et moderne est née après la dissolution de la monarchie austro-hongroise en 1918 et la consolidation de la Hongrie après 1920.
Le comte Olivier Woracziczky, alors chef de l'ambassade à Bruxelles, a été nommé par le gouvernement hongrois comme chargé permanent d'affaires accrédité au Grand-Duché de Luxembourg le 9 février 1924. Cette date est ainsi considérée comme la date officielle du début des relations diplomatiques entre la Hongrie et le Luxembourg, marquant le début de l'étroite coopération entre les deux pays qui se poursuit aujourd'hui dans le cadre de l'Union européenne.
Grâce à l'ouverture du bureau luxembourgeois de l'ambassade de Hongrie à Bruxelles en 2014, la Hongrie a rétabli une représentation diplomatique permanente auprès du Grand-Duché.
Aujourd'hui, ces relations diplomatiques bilatérales sont encore renforcées par la présence en Hongrie d'importantes entreprises luxembourgeoises ou la coopération entre des villes de chaque pays.
La communauté hongroise au Luxembourg est constituée d'environ 2000 personnes qui vivent et travaillent de manière permanente, principalement dans les institutions financières et les institutions de l'Union européenne, la Cour de justice européenne et la Cour des comptes européenne basées à Luxembourg.
Janos a également utilisé 2 timbres (715 HUF) constituant la série EUROPA émise le 5 mai 2021, illustrant le thème de la faune nationale en voie de disparition, le tarier pâtre (Saxicola rubicola) et le putois des steppes (Mustela eversmanii) ici. 
Independent and modern Hungarian diplomacy emerged after the dissolution of the Austro-Hungarian monarchy in 1918 and the consolidation of Hungary after 1920.
Count Olivier Woracziczky, then head of the embassy in Brussels, was appointed by the Hungarian government as permanent chargé d'affaires accredited to the Grand Duchy of Luxembourg on February 9, 1924. This date is thus considered the official starting date of diplomatic relations between Hungary and Luxembourg, marking the beginning of the close cooperation between the two countries which continues today within the framework of the European Union.
Thanks to the opening of the Luxembourg office of the Hungarian Embassy in Brussels in 2014, Hungary re-established a permanent diplomatic representation with the Grand Duchy.
Today, these bilateral diplomatic relations are further strengthened by the presence in Hungary of important Luxembourg companies or cooperation between cities from each country.
The Hungarian community in Luxembourg consists of around 2000 people who live and work permanently, mainly in financial institutions and institutions of the European Union, the European Court of Justice and the European Court of Auditors based in Luxembourg.
Janos also used two stamps (715 HUF) constituting the EUROPA series issued on May 5, 2021, illustrating the theme of the endangered national wildlife, the European stonechat (Saxicola rubicola) and the steppe polecat (Mustela eversmanii) here. 

dimanche 19 mai 2024

"Gheorghe Vrabie - 85 years since his birth" postmark on prepaid cover from Moldova

TAD "Gheorghe Vrabie - 85 ans de sa naissance" sur enveloppe pré-timbrée de Moldavie

Le 21 mars 2024, la poste moldave a mis en circulation un TAD consacré à l'artiste Gheorghe Vrabie (1939-2016) à l'occasion du 85ème anniversaire (jour pour jour) de sa naissance.
Gheorghe Vrabie est très connu dans le pays pour avoir créé les armoiries du pays, représentées au centre du drapeau national de la République de Moldavie.
Ces armoiries, adoptées le 13 juillet 1990, sont constituées d'un écu rouge et bleu (tête d'aurochs avec entre ses cornes un soleil, à sa gauche une rose à cinq pétales d'or, et à sa droite, un croissant de lune) posé sur un aigle d'or (ou aigle royal) tenant dans son bec une croix et dans ses griffes, un rameau de laurier de sinople et un sceptre d'or.
D'après Gheorghe Vrabie, l'aigle symbolise l'origine latine du peuple moldave.
Ce TAD, conçu par Eugeniu Verebceanu, a été appliqué par le bureau principal de Chișinău (MD-2012) sur l'enveloppe pré-timbrée ci-dessous. Merci beaucoup Nicolae !
On March 21, 2024, the Post of Moldova put into circulation a postmark dedicated to the artist Gheorghe Vrabie (1939-2016) on the occasion of the 85th anniversary (to the day) of his birth.
Gheorghe Vrabie is well known in the country for creating the country's coat of arms, represented in the center of the national flag of the Republic of Moldova.

This coat of arms, adopted on July 13, 1990, is made of a red and blue shield (head of aurochs with a sun between its horns, a five-petaled gold rose on its left, and on its right, a crescent of moon) placed on a golden eagle holding in its beak a cross and in its claws, a branch of laurel and a golden scepter.
According to Gheorghe Vrabie, the eagle symbolizes the Latin origin of Moldovan people.
This postmark, designed by Eugeniu Verebceanu, was applied by the main post office of Chișinău (MD-2012) to the prepaid envelope below. Thank you very much Nicolae!

 
Cette enveloppe pré-timbrée (valable pour un envoi domestique jusqu'à 20g - 1,75 L), émise le 21 mars 2019, était consacrée au 80ème anniversaire de la naissance de Gheorghe Vrabie.
Conçue par Vitaliu Pogolșa, cette enveloppe (tirage : 10000, prix de vente : 3 L) comporte un timbre pré-imprimé montrant un portrait de Gheorghe Vrabie, l'illustration à gauche le représentant plus âgé devant le drapeau national de la République de Moldavie.
Nicolae a eu la bonne idée d'ajouter les 2 timbres se-tenant (extraits ici d'un feuillet de 6 timbres, avec encoches sur dentelures verticales) émis le 3 novembre 2010, consacrés au 20ème anniversaire de l'adoption du drapeau national (4,50 L) et des armoiries (1,20 L).
This prepaid envelope (valid for domestic shipment up to 20g - 1.75 L), issued on March 21, 2019, was dedicated to the 80th anniversary of the birth of Gheorghe Vrabie.
Designed by Vitaliu Pogolșa, this envelope (print run: 10,000, sale price: 3 L) features a pre-printed stamp showing a portrait of Gheorghe Vrabie, the illustration on the left depicting him older in front of the national flag of the Republic of Moldova .
Nicolae had the good idea of ​​adding the two se-tenant stamps (extracted here from a sheetlet of 6 stamps, with notches on vertical perforations) issued on November 3, 2010, dedicated to the 20th anniversary of the adoption of the national flag (4.50 L) and coat of arms (1.20 L). 
 

"Stamp Day 2024 - America's First cover" s/s on FDC from Germany

Bloc-feuillet "Journée du Timbre 2024 - America's First" sur FDC d'Allemagne

Pour la Journée du Timbre 2024 ("Tag der Briefmarke"), la Deutsche Post a mis en circulation, le 4 avril 2024, un timbre  "Trésors de la philatélie" (0,85€, conception : Hanno Schabacker), imprimé en feuillet de 10 timbres, consacré à nouveau à l'une des plus grandes raretés de la philatélie, l'enveloppe "America's First".
Pour rappel, le Brésil est le 2ème pays indépendant au monde et le premier pays des Amériques à avoir émis des timbres. Le 1er août 1843, apparaissent ce que les philatélistes appellent "Œil de bœuf" (Olho-de-boi) en raison de leur apparence. Les valeurs étaient 30, 60 et 90 Réis. Toutefois, ni la monnaie ni le nom du pays n'ont été mentionnés sur ces timbres non dentelés.
Seulement environ 220 lettres affranchies avec ces "yeux de bœuf" sont connues aujourd'hui.
Le 22 août 1843, un expéditeur inconnu a posté une lettre au bureau de poste du tribunal de la ville de Rio de Janeiro, à destination de la ville portuaire de Santos, à environ 500 kilomètres plus au sud. La lettre a été transportée à bord du voilier "São Sebastião". L'expéditeur ne savait pas qu'il créait une rareté pour les historiens de la poste : les trois "yeux de bœuf" étaient utilisés sur la lettre, et le timbre de 60 Réis était même collé par paire. Le montant total des frais de port était de 240 Réis, un montant très élevé pour l'époque. 
For Stamp Day 2024 ("Tag der Briefmarke"), the Deutsche Post put into circulation, on April 4, 2024, a "Treasures of Philately" stamp (€0.85, design: Hanno Schabacker), printed in sheetlet of 10 stamps, dedicated once again to one of the greatest rarities in philately, the "America's First" cover.
As a reminder, Brazil is the 2nd independent country in the world and the first country in the Americas to have issued stamps. On August 1, 1843, what philatelists call "Bull's Eye" (Olho-de-boi) appeared because of their appearance. The values ​​were 30, 60 and 90 Réis. However, neither the currency nor the name of the country was mentioned on these imperforated stamps.
Only around 220 envelopes franked with these "bull's eye" stamps are known today.
On August 22, 1843, an unknown sender mailed a letter to the court post office in the city of Rio de Janeiro, destined for the port city of Santos, about 500 kilometers to the south. The letter was transported aboard the sailboat "São Sebastião". The sender did not know that he was creating then a rarity for postal historians: the three "bull's eye" stamps were used on the letter, and the 60 Réis stamp was even stuck in pairs. The total shipping cost was 240 Réis, a very high amount for the time.

Mais cela montre aussi l'importance du contenu de cette lettre. Sinon, l'expéditeur aurait probablement recherché une option de transport moins chère.
Aujourd'hui, cette lettre est également appelée "America's First". Il n'existe aucune autre lettre survivante avec cette combinaison des "yeux de bœuf". La lettre est connu depuis 1918 environ et a été introduite pour la première fois en 1923 dans le "Grand Lexique de Philatélie" d'Alexander Bungerz.
Le propriétaire de l'époque n'est pas connu, la lettre "dormait" dans une collection depuis 80 ans. En 1956, elle fut achetée par un collectionneur brésilien et en 1975, le marchand brésilien Rolf Harald Meyer put l'acquérir à Bâle. Il y a quelques années, un nouveau propriétaire a été trouvé lors d'une vente aux enchères en Suisse. 
La Deutsche Post a également imprimé ce timbre dans un intéressant bloc-feuillet (conception : Bettina Walter), présent sur la lettre ci-dessus avec TAD Premier Jour de Bonn. Merci beaucoup Jens !
Ce bloc-feuillet permet de visualiser cette enveloppe "America's First" en entier et illustre à droite le transport de cette lettre en 1843 à bord d'un voilier entre Rio de Janeiro et Santos.
But it also shows the importance of the content of this letter. Otherwise, the sender would likely have looked for a cheaper shipping option.
Today, this letter is also called "America's First". There are no other surviving letters with this "bull's eye" combination. The letter has been known since around 1918 and was first introduced in 1923 in the "Grand Lexicon of Philately" by Alexander Bungerz.
The owner at the time is not known, the letter had been "sleeping" in a collection for 80 years. In 1956 it was purchased by a Brazilian collector and in 1975 the Brazilian dealer Rolf Harald Meyer was able to acquire it in Basel. A few years ago a new owner was found at an auction in Switzerland.
The Deutsche Post also printed this stamp in an attractive souvenir sheet (design: Bettina Walter), present on the cover above with First Day cancellation from Bonn. Thank you very much Jens!
This souvenir sheet allows you to view this "America's First" envelope in its entirety and illustrates on the right the transport of this letter in 1843 aboard a sailboat between Rio de Janeiro and Santos. 

samedi 18 mai 2024

"Critically Endangered Flora of Singapore" stamp set on FDC from Singapore

Série "Flore en danger critique d'extinction" sur FDC de Singapour

Afin d'annoncer le Festival de la biodiversité 2024, la poste de Singapour (SingPost) a à nouveau mis en circulation cette année, le 26 avril 2024, une intéressante série (4 timbres) consacrée à la flore en danger critique d'extinction de Singapour et en particulier à la flore des forêts (pluviales) des basses terres, constituées d'arbres de la famille des diptérocarpacées.
Le plateau continental de Sunda (sud de la Thaïlande et Indochine, Malaisie péninsulaire, Singapour, Sumatra, Java et Bornéo) abrite en effet un type unique de forêt tropicale : la forêt de diptérocarpacées des basses terres.
Ces forêts se caractérisent par la dominance d'arbres de la famille des diptérocarpacées et une grande diversité floristique de différentes familles végétales, toutes nichées dans diverses strates végétales. Singapour était autrefois recouverte d'une végétation tropicale luxuriante, dont la plupart étaient des forêts de diptérocarpacées des basses terres.
Même si Singapour a peut-être perdu une grande partie de sa végétation primitive à l'époque coloniale, la biodiversité locale continue de prospérer et de nouvelles découvertes et redécouvertes sont encore faites aujourd'hui.  
In order to announce the 2024 Biodiversity Festival, Singapore Post (SingPost) once again put into circulation this year, on April 26, 2024, an interesting series (4 stamps) dedicated to the critically endangered flora of Singapore and in particular the flora of lowland dipterocarp forests.
The Sunda continental shelf (southern Thailand and Indochina, Peninsular Malaysia, Singapore, Sumatra, Java, and Borneo) is indeed home to a unique type of rainforest : the lowland dipterocarp forest.
These forests are characterised by the dominance of trees from the dipterocarp family and high floristic diversity from different plant families all nestled within diverse vegetation strata. Singapore was once covered by lush tropical vegetation, most of which, were lowland dipterocarp forests.
While Singapore may have lost much of its primeval vegetation during colonial times, local biodiversity continues to thrive, and new discoveries and rediscoveries are still being made today.

Cependant, certaines espèces sont considérées localement comme en danger critique d'extinction car quelques populations isolées survivent. Dans le cadre du plan directeur de conservation de la nature de Singapour, le Conseil des parcs nationaux (NParks) a mis en place un programme de rétablissement des espèces pour contribuer à assurer la survie à long terme des espèces indigènes rares et menacées.
Quatre de ces espèces menacées sont illustrées sur cette nouvelle série (conception : Agnes Tan) présente sur le FDC officiel ci-dessus. Merci beaucoup Terence !
Mucuna biplicata (1st Local) est une vigne ligneuse aux tiges torsadées. Elle produit des gousses ailées avec des poils rouges et des fleurs violet foncé.
Kadsura scandens (80c) est une liane ligneuse aux feuilles vertes brillantes qui sont rouge brillant lorsqu'elles sont jeunes. Les baies mûrissent du vert au jaune avec un léger parfum de pomme et sont dispersées par les mammifères. Les graines sont jaune vif et ressemblent à des haricots mungo.
Piper porphyrophyllum (85c) a des feuilles ornementales vert foncé avec des stries blanches et roses le long des nervures et un dessous violet.
Artocarpus kemando (2$) est un arbre en danger critique d'extinction à Singapour. Il peut atteindre jusqu'à 35 m de haut. Malgré sa stature, le fruit composé est l'un des plus petits de son genre et est mangé et dispersé par les petits mammifères et les oiseaux.
A noter aussi sur cette enveloppe l'oblitération mécanique incluant le slogan "Selamat Hari Raya Aidilfitri" célébrant la fête musulmane marquant la rupture du jeûne du mois de ramadan.
However, some species are considered Critically Endangered locally as they are survived by a few isolated populations. As part of Singapore's Nature Conservation Master Plan, the National Parks Board (NParks) has put in place a Species Recovery Programme to help ensure the long-term survival of rare and endangered native species.
Four of these endangered species are illustrated in this new stamp series (design: Agnes Tan) present on the official FDC above. Thank you very much Terence!
Mucuna biplicata (1st Local) is a woody vine with twining stems. It produces winged seed pods with red bristles and and dark purple flowers.
Kadsura scandens
(80c) is a woody liana with glossy green leaves that are brilliant red when young. The berries ripen from green to yellow with a faint apple-like scent, and dispersed by mammals. The seeds are bright yellow, resembling mung beans.
Piper porphyrophyllum (85c) has ornamental dark green leaves with white and pink streaks along the veins, and purple undersides.
Artocarpus kemando ($2) is a critically endangered tree in Singapore. It can reach up to 35 m tall. Despite its stature, the compound fruit is one of the smallest in its genus and they are eaten and dispersed by small mammals and birds.
Also note on this envelope the mechanical cancellation including the slogan "Selamat Hari Raya Aidilfitri" celebrating the Muslim holiday marking the breaking of the fast in the month of Ramadan. 

"Spanish Museums - 11th part" stamp set on cover from Spain

Série "Musées d'Espagne - 11ème partie" sur lettre d'Espagne

Après 10 séries émises entre 2014 et 2023, la poste espagnole Correos a mis en circulation, le 27 mars 2024, 3 nouveaux timbres (1,70€, tirage : 120000, imprimés chacun en feuillet de 15 timbres et feuillet Premium de 9 timbres) d'une série consacrée aux musées du pays, le Musée du jeu vidéo OXO à Málaga, le Musée valencien d'ethnologie ETNO à Valence et la Galerie des Collections Royales à Madrid cette fois.
Merci beaucoup Josep pour cette nouvelle lettre envoyée le 24 avril 2024 depuis Barcelone (Catalogne), affranchie avec les 3 timbres de cette nouvelle série !  
La Galerie des Collections Royales invite à un voyage extraordinaire à travers 5 siècles d'art et de culture dans un bâtiment exceptionnel situé au cœur de Madrid, à côté du Palais Royal.
Un patrimoine qui présente une sélection des meilleures œuvres : peintures, sculptures, armures, tapisseries, arts décoratifs, par des maîtres de la stature du Greco, Caravage, Velázquez, Goya ou Bernini.
Le bâtiment, conçu par Tuñón y Mansilla et inauguré en juin 2023 a reçu dix prix d'architecture. Sa sobriété et sa simplicité apparente contrastent, complètent et mettent en valeur la magnifique exposition. 
Sur le timbre, on voit en particulier l'œuvre "Cheval blanc" (vers 1634) par le peintre Velázquez, dans le fond.
After 10 series issued between 2014 and 2023, the Spanish Post Correos has put into circulation, on March 27, 2024, 3 new stamps (€1.70, print run: 120,000, each printed in sheets of 15 stamps and Premium sheets of 9 stamps) of a series dedicated to the country's museums, the OXO Video Game Museum in Málaga, the Valencian Museum of Ethnology ETNO in Valencia and the Royal Collections Gallery in Madrid this time.
Thank you very much Josep for this new cover sent on April 24, 2024 from Barcelona (Catalonia), franked with the 3 stamps of this new series!
The Royal Collections Gallery invites you on an extraordinary journey through 5 centuries of art and culture in an exceptional building located in the heart of Madrid, next to the Royal Palace.
A heritage that presents a selection of the best works: paintings, sculptures, armor, tapestries, decorative arts, by masters of the stature of El Greco, Caravaggio, Velázquez, Goya or Bernini.
The building, designed by Tuñón y Mansilla and inaugurated in June 2023, received ten architectural awards. Its sobriety and apparent simplicity contrast, complement and highlight the magnificent exhibition.
On the stamp, we see in particular the work "White Horse" (around 1634) by the painter Velázquez, in the background.

Le Musée valencien d'ethnologie ETNO est un musée d'anthropologie créé en 1982 à Valence pour collecter, étudier et diffuser tout ce qui touche à la culture populaire et traditionnelle valencienne.
Les collections de L'ETNO sont constituées d'objets, de témoignages et de matériel audiovisuel liés à la culture populaire valencienne. L'ETNO travaille à partir de la vocation d'un musée social, c'est-à-dire qu'elle utilise ses collections pour apporter connaissance et bien-être à la société à travers les actions suivantes : fabriquer de la mémoire, la récupérer et la confronter à des histoires oubliées, promouvoir la réflexion et la connaissance des compétences, des pratiques et des façons de faire de la société traditionnelle.
Le Musée du jeu vidéo OXO, ouvert en 2023 à Málaga est un espace unique en Espagne engagé dans l'histoire, l'avant-garde et la conservation du jeu vidéo et de son héritage historique, technologique et culturel.
Le musée est nommé OXO en hommage à Alexander S. Douglas, étudiant à l'Université de Cambridge qui a créé en 1952 le tic-tac-toe, l'un des premiers jeux vidéo connus de l'histoire.
OXO possède son propre bâtiment de quatre étages sur la Plaza del Siglo, un espace conçu pour abriter le passé, le présent et l'avenir du secteur.
En quête de devenir une référence nationale et internationale, OXO met en lumière la culture et l'industrie du jeu vidéo dans un voyage qui propose un parcours historique, pédagogique, récréatif et expérientiel du monde du jeu vidéo.
The Valencian Museum of Ethnology ETNO is an anthropology museum created in 1982 in Valencia to collect, study and disseminate everything related to popular and traditional Valencian culture.
The ETNO collections are made up of objects, testimonies and audiovisual material linked to Valencian popular culture. ETNO works from the vocation of a social museum, that is to say it uses its collections to bring knowledge and well-being to society through the following actions: creating memory, recover and confront it with forgotten stories, promote reflection and knowledge of the skills, practices and ways of doing things of traditional society.
The OXO Video Game Museum, opening in 2023 in Málaga, is a unique space in Spain committed to the history, avant-garde and conservation of video games and their historical, technological and cultural heritage.
The museum is named OXO in honor of Alexander S. Douglas, a student at the University of Cambridge who created tic-tac-toe, one of the first known video games in history, in 1952.
OXO has its own four-story building in Plaza del Siglo, a space designed to house the past, present and future of the sector.
In the quest to become a national and international reference, OXO highlights the culture and industry of video games in a journey that offers a historical, educational, recreational and experiential journey of the world of video games. 

vendredi 17 mai 2024

EUROPA 2024 (Underwater Fauna and Flora) stamp set on FDC from Romania

Série EUROPA 2024 (Faune et flore subaquatiques) sur FDC de Roumanie

Comme les années précédentes, la poste roumaine a mis en circulation, le 24 avril 2024, une série de 2 timbres EUROPA (conception : George Ursachi) déclinés en feuille de 32 timbres chacun (incluant 4 vignettes par feuille), en feuillet de 5 timbres + 1 vignette ainsi qu'en 2 versions de blocs-feuillets de 4 timbres (2 de chaque).
Un bloc-feuillet incluant les 2 timbres non dentelés a également été mis en circulation en tirage limité (281 exemplaires).
Avant les "Découvertes archéologiques nationales" en 2025, le thème choisi par l'organisation PostEurop pour les timbres EUROPA émis en 2024 est consacré à la faune et flore subaquatiques ("Faună și floră subacvatică" en roumain).
Merci beaucoup Mihnea pour cette très jolie enveloppe envoyée en recommandé depuis Bucarest (bureau n°37) le 1er jour d'émission, incluant ces 2 timbres (tirage total : 48192) ! 
Ces 2 timbres se-tenant ont été extraits d'un des 2 blocs-feuillets de 4 timbres. 
As in previous years, the Romanian Post put into circulation, on April 24, 2024, a series of two EUROPA stamps (design: George Ursachi) available in sheets of 32 stamps each (including 4 labels per sheet), in sheetlets of 5 stamps + 1 label as well as in two versions of souvenir sheets of 4 stamps (2 of each).
A souvenir sheet including the two imperforated stamps was also put into circulation in a limited edition (281 copies).
Before the "National Archaeological Discoveries" in 2025, the theme chosen by the PostEurop organization for the EUROPA stamps issued in 2024 is dedicated to underwater fauna and flora ("Faună și floră subacvatică" in Romanian).
Thank you very much Mihnea for this attractive cover sent by registered mail from Bucharest (post office No. 37) on the first day of issue, including these two stamps (total print run: 48,192)!
These two se-tenant stamps were taken from one of the two souvenir sheets of 4 stamps.

Ces 2 timbres ont été conçus à partir de photographies d'Aurel Cristian Mitrofan, plongeur et spécialisé en photographie sous-marine, et sont consacrés à deux espèces de poissons de rivière qui ne sont par particulièrement menacées.
Le timbre à droite (4 L) représente un sandre (Sander lucioperca), une espèce originaire d'Europe et d'Asie que l'on retrouve dans les rivières, les lacs et même les eaux saumâtres (légèrement salées).
La forme du corps est allongée et peut atteindre jusqu'à 1 mètre de long. Le poids record enregistré pour cette espèce est de 20 kg. Cette espèce préfère les eaux plus profondes, sableuses ou rocheuses et se nourrit principalement de poissons.
Le sandre est une espèce populaire dans la pêche récréative en raison de la grande taille qu'il peut atteindre et de la forte résistance qu'il livre lorsqu'il est capturé. Il est également considéré comme un poisson savoureux et est également pêché pour la consommation alimentaire.
L'autre timbre (25 L) est consacré au silure glane (Silurus glanis), une espèce de poisson d'eau douce répandue en Europe et en Asie Mineure  où il vit principalement dans les eaux courantes, mais aussi dans les eaux propres et stagnantes au fond sableux.
Ce poisson au corps allongé peut atteindre des tailles impressionnantes, certains individus mesurant jusqu'à 5 à 6 mètres de long et pesant de 300 à 400 kg.
Comestible mais moins noble que le sandre par exemple, le silure, introduit par l'homme dans la plupart des rivières d'Europe de l'ouest, est considéré comme une espèce invasive, menaçant en particulier les poissons migrateurs. 
These two stamps were designed from photographs by Aurel Cristian Mitrofan, diver and specialist in underwater photography, and are dedicated to two species of river fish which are not particularly threatened.
The stamp on the right (4 L) depicts a zander (Sander lucioperca), a species native to Europe and Asia found in rivers, lakes and even brackish (slightly salty) waters.
The body shape is elongated and can reach up to 1 meter in length. The record weight recorded for this species is 20 kg. This species prefers deeper, sandy or rocky waters and feeds mainly on fish.
Zander is a popular species in recreational fishing due to the large size it can reach and the strong resistance it delivers when caught. It is also considered a tasty fish and is also caught for food consumption.
The other stamp (25 L) is dedicated to the wels catfish (Silurus glanis), a species of freshwater fish widespread in Europe and Asia Minor where it lives mainly in running water, but also in clean and stagnant water with a sandy bottom.
This elongated-bodied fish can reach impressive sizes, with some individuals measuring up to 5 to 6 meters long and weighing 300 to 400 kg.
Edible but less noble than zander for example, wels catfish, introduced by man into most rivers in Western Europe, is considered an invasive species, threatening migratory fish in particular. 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...